Apple supprime l’outil d’identification IMEI de l’iPhone 

Apple supprime l’outil d’identification de l’iPhone sans raison .

En effet en fin de semaine dernière Apple a supprimé l’outil d’identification de l’iPhone en allant sur la page demandée nous apercevons que le contenu n’est plus en ligne en nous indiquant l’erreur « 404 » , dans les FAQ du site le lien semble également disparue sans donner la moindre explication, notons que cette fonctionnalité a été très pratique lors des ventes entre particulier surtout lorsqu’il s’agissait peut être de tomber sur un vendeur malhonnête, il n’est donc plus possible de savoir si un iPhone a été volé, simplement en entrant le IMEI du smartphone en question. 

Notons qu’Apple a commencé à commercialiser des iPhone reconditionnés depuis novembre dernier, on peut logiquement penser que cette décision d’Apple vise à pousser certains acheteurs à passer par le canal officiel, plutôt que par les petites annonces en ligne,pas sûr que cette décision plaise à tous les clients d’Apple.

Apple Watch : la seconde version présentée en juin prochain ?

Dans leurs derniers rapports financiers, les analystes financiers spécialisés sur les sujets liés à Apple s’accordent à dire que la firme présentera cette année une seconde montre. Et elle pourrait même arriver en juin, à la conférence WWDC.

Lors de la keynote du mois dernier, Apple a présenté un nouveau smartphone et une nouvelle tablette, mais pas de nouveau boitier pour la Watch. Cependant, il ne s’agissait que de partie remise. Tous les analystes financiers s’accordaient à dire qu’une nouvelle montre serait proposée cette année. La baisse de tarif du premier modèle en était un signe évident, selon eux (cela pourrait être aussi parce qu’elle ne se vend pas suffisamment bien). D’autres signes, en provenance des flux de composants en provenance de Taïwan et de Chine semblent indiquer que le renouvellement, même mineur, pourrait arriver plus vite que ce que les mêmes observateurs avaient calculé au départ.

Apple WatchLa prochaine Apple Watch ressemblera-t-elle à ça ?

apple-watch-rose-dore

En effet, deux rapports consécutifs ont été publiés en ce début de semaine et relayés par nos confrères américains de MacRumors pour le premier et Apple Insider pour le second. Commençons par celui d’Apple Insider, puisque le document est signé par le célèbre Ming Chi Kuo de KGI Securities. L’analyste, qui affirmait quelques mois avant la keynote d’avril qu’il n’y aurait pas cette année de nouvelle Apple Watch, fait désormais marche arrière. Il affirme qu’un nouveau modèle arrivera bien cette année et qu’il s’agira d’une mise à jour interne (comme pour les versions « s » des iPhone).

Il confirme qu’il n’y aura aucun changement structurel. Comprenez que les deux boitiers resteront identiques. Pour disposer d’un véritable nouveau modèle, il réitère sa prévision initiale : pas de Watch 2 avant l’année prochaine. Il ne se contredit donc qu’à moitié. Il confirme également que les volumes sur 2016 seront limités par des conditions de marché difficiles pour les wearables. Il estime qu’Apple en vendra 7,5 millions cette année, contre 10,6 millions sur les huit mois de commercialisation en 2015…

… ou une Apple Watch 2 ?

Second rapport, celui de MacRumors. Il a été publié par Brian White, analyste chez Drexel Hamilton, un courtier new-yorkais. Selon lui, il y aura bien une nouvelle montre cette année. Il estime même plausible qu’elle apparaisse en juin prochain, à la conférence des développeurs. Sur ce point, il rejoint presque Ming Chi Kuo. En revanche, il affirme qu’il s’agira d’un nouveau modèle, avec un boitier différent. Selon ses prévisions, la différence majeure du boitier sera son épaisseur, de 20 % à 40 % plus fines que la première version.

Cette rumeur en rejoint évidemment d’autres qui affirment qu’une nouvelle montre est en cours de développement depuis l’automne dernier. En novembre dernier, nous avons relayé une rumeur qui indiquait que Quanta, l’équivalent de Foxconn pour la montre connectée, était à pied d’oeuvre pour développer la seconde version de la Watch. Les mêmes sources ont affirmé en janvier que la montre était en cours de production, confirmant ainsi une sortie au second trimestre 2016. Rappelons que les mêmes rumeurs évoquaient la présence d’une caméra Facetime et d’une connexion WiFi améliorée.

Apple : L’iPhone SE complètement démonté en photos

En général, ce sont les spécialistes d’iFixit qui arrivent à démonter en premier les appareils d’Apple, pour ensuite analyser leur assemblage et donner une note sur la facilité des réparations.
Pour l’iPhone SE, les Californiens ont été dépassés par des rivaux de l’Ontario avec le média ChipWorks. L’occasion d’apprendre quelques nouveautés à propos du dernier smartphone d’Apple, tout en découvrant ses entrailles en photos.

pcb-iphone
Ce démontage permet d’ailleurs de confirmer quelques rumeurs persistantes. L’iPhone SE utilise bien le même processeur A9 que celui disponible sur l’iPhone 6s, ainsi que la même RAM, avec 2 Go de LPDDR4, le même modem et aussi les mêmes capteurs (accéléromètre, gyroscope…).

Par ailleurs, le contrôleur de l’écran tactile a lui été emprunté à l’iPhone 5s, avec le Broadcom BCM5976. La puce réseau a, quant à elle, été reprise de l’iPhone 6. Un beau mix signé Apple.

pcb-iphone-back
Maintenant, on attend toujours le premier bilan d’iFixit, pour savoir si le dernier iPhone est toujours aussi compliqué à réparer que ses prédécesseurs.

AirDrop, une alternative sérieuse à Snapchat

Quand elle fonctionne, AirDrop est une technologie épatante, qui élimine pratiquement complètement l’aspect toujours enquiquinant de la configuration : il suffit de sélectionner le fichier à partager et de tapoter sur la bulle du correspondant dans les parages. Une fonction somme toute assez ludique qui n’a pas échappé aux adolescents. Il semble qu’Apple ait développé là, et sans doute sans le savoir, une sérieuse alternative aux messageries instantanées de type Snapchat, Instagram ou plus ringard encore, Facebook.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/920/77945458/files/2015/01/img_3671.png
C’est du moins ce qu’a pu constater Maya Kosoff, affranchie sur la question par des cousins adolescents. Il se trouve que l’application la plus utilisée par ces enfants au sein de leur école du New Jersey est… un service, en l’occurrence AirDrop. La technologie d’Apple, qui utilise le Wi-Fi et le Bluetooth, ne nécessite pas de connaître le surnom d’un correspondant; pas besoin non plus de son numéro de téléphone; il suffit en fait de repérer dans la masse la bulle de la personne à qui l’on souhaite envoyer quelque chose.
Il faut évidemment que le correspondant en question se trouve dans les parages. Mais c’est souvent le cas pour les écoliers et jeunes étudiants. De plus, si les établissements ont tendance à bloquer Snapchat, ce n’est pas (encore) le cas d’AirDrop… Seul hic : il faut aussi que ses amis possèdent un iPhone, mais la rédactrice de BusinessInsider s’est entendue dire que c’était le cas de pratiquement tout le monde dans cette école. Et si Snapchat est disponible sur d’autres plateformes qu’iOS, AirDrop restera une techno farouchement Apple. C’est aussi, sans doute, ce qui ne permettra pas à AirDrop de concurrencer complètement Snapchat. Mais la tendance, si elle se confirme, pourrait être commercialement intéressante pour le constructeur de Cupertino.

iOS 8 utilise plus de stockage qu’iOS 7, une plainte est déposé

Si vous avez un appareil qui a connu les iOS successifs comme un iPhone 4S ou iPhone 5, vous avez peut-être remarqué que l’espace de stockage disponible diminue à chaque mise à jour.
Déjà que les 16 Go annoncés n’offrent jamais réellement 16 Go, si iOS prend de plus en plus de place, il ne reste plus grand chose. Deux américains ont fait le même constat et ont porté plainte contre Apple pour les modèles 8 Go et 16 Go

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/920/77945458/files/2015/01/img_3653.jpg
Rappelez-vous, pour effectuer la mise à jour vers iOS 8, il fallait prévoir 6 Go d’espace libre sur un iPhone. Ensuite, l’espace restant était inférieur à celui dans iOS 7. C’est ce qu’indique la plainte. Les plaignants ont d’ailleurs établi un document qui liste l’espace réellement disponible pour chaque appareil 16 Go et compare cette valeur avec l’espace théorique annoncé. Résultat : la perte est de 18% à 23% selon les appareils 8 et 16 Go (l’iPhone 5S est le mieux loti et l’iPod Touch 5G le pire).
La plainte signifie que cette politique favorise iCloud et permet de vendre du stockage en ligne. C’est sûr mais comment faire à l’heure des écrans retina et des fonctionnalités toujours plus nombreuses sur iOS ? C’est obligatoirement de l’espace disque utilisé, non ?

Apple Pay : « J’ai payé accidentellement pour le client devant moi »

Pour l’instant, tout se passait sans l’ombre d’un problème pour Apple Pay. Les banques, les commerçants et les clients s’accordaient pour dire que cette solution a de nombreux avantages.
Le premier petit problème pourrait être en train de faire son apparition. Il semblerait que certaines transactions ne soient pas facturées à la bonne personne. La preuve avec le conférencier américain Scott Hanselman.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/920/77945458/files/2014/12/img_3588.jpg
Sur Twitter, M.Hanselman a raconté son témoignage : « Voici un problème intéressant avec Apple Pay, qui n’a pas été anticipé. Je viens de payer accidentellement pour la nourriture d’un gars devant moi dans la queue ».
Pour être précis, cet utilisateur se trouvait à un mètre de l’autre client et il avait le doigt posé sur le Touch ID, pour le tripoter. Résultat, il s’est retrouvé à payer la note de la personne devant lui par inadvertance.

Par ailleurs, un autre utilisateur remonte un problème similaire. Dans un fast-food, il arriverait même que certains employés payent sans le vouloir les commandes de leurs clients.
Si ce types de témoignages se multiplient, Apple devra certainement agir pour régler le problème.

Xiaomi copie aussi les ordinateurs d’Apple

Le constructeur chinois Xiaomi s’est fait une solide réputation en s’inspirant, parfois très fortement, des designs d’autres entreprises pour ses propres smartphones et tablettes. Et quand on dit d’autres entreprises, on pense en fait surtout à Apple, que le constructeur se défend de copier, tout en reconnaissant l’inspiration. Mais s’il était question de téléphones et de tablettes jusque-là, Xiaomi prouve qu’il peut aussi copier des Mac avec son nouveau portable qui rappelle étrangement le MacBook Air…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/920/77945458/files/2014/12/img_3553.png
Difficile de ne pas faire le rapprochement entre ce modèle et l’original et manifestement, Xiaomi a choisi plus que jamais de « s’inspirer » des produits d’Apple pour créer les siens. On notera bien quelques subtiles différences, à l’image de la touche d’allumage qui est en orange, ou du trait sur le trackpad, mais pour le reste, la copie est presque parfaite.
La seule chose que Xiaomi ne sait pas bien copier, c’est le prix. Ainsi, ce MacBook Air revu et corrigé est annoncé à 500 $ seulement, deux fois moins que l’original. Sans surprise, ces prix bas n’aident pas le constructeur chinois à s’assurer de solides marges, comme ses derniers résultats financiers l’ont bien montré. N’est pas Apple qui veut…

iOS 8 atteint les 64 %, mais reste en retard sur iOS 7

Lentement mais sûrement, iOS 8 continue de gagner des parts d’utilisateurs. La dernière version de l’OS mobile d’Apple est installée sur 64 % des appareils, à compter de ce 22 décembre selon les derniers chiffres communiqués par Apple
honorable, la réception d’iOS est en réalité un peu plus complexe à analyser. En effet, iOS 8 ne progresse quasiment plus et cette version reste surtout très en retard sur iOS 7 à la même époque l’an passé

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/920/77945458/files/2014/12/img_3527.jpg

Le 13 décembre 2013, iOS 7 avait déjà réussi à convaincre 76 % des utilisateurs de l’adopter.

En plus cette année, l’évolution est quasiment infime au cours des quinze derniers jours entre les différentes versions d’iOS. Entre le 8 et le 22 décembre, iOS 8 n’a gagné qu’un point, en passant de 63 % à 64 %.
Evidemment, il ne faut pas oublier que de nombreux achats récents d’iPhones et d’iPads ne seront installés qu’entre ce soir et demain, pour ceux qui fêtent Nöel. Le taux d’adoption d’iOS 8 devrait donc connaître un bon coup d’accélérateur au cours des prochaines 24 heures.