Apple : Apple ralongerait à trois ans le renouvellement des iPhone

Et si la sacro-sainte mise à jour bisannuelle de l’iPhone devenait trisannuelle ? Selon une rumeur en provenance du Japon, Apple aurait en effet choisi de rallonger le cycle de mise à jour de ses mobiles, à commencer par l’actuel modèle.

Depuis l’iPhone 3G (qui était en fait le second modèle après l’iPhone originel), la mise à jour des smartphones d’Apple est bisannuelle. iPhone 3G et 3GS. iPhone 4 et 4S. iPhone 5 et 5S. iPhone 6 et 6S. Logiquement, les années paires correspondent à un nouveau modèle, tandis que les années impaires sont des mises à jour plus internes qu’externes. Cela s’est d’ailleurs encore vérifié en septembre dernier avec l’iPhone 6S qui reprenait le châssis de l’iPhone 6, mais changeait pratiquement l’ensemble de la plate-forme (écran 3D Touch, Apple A9, 2 Go de RAM, capteur 12 mégapixels, etc.).

apple-iphone-7-render-gsmarena

L’iPhone de 2016 ressemblera logiquement à celui de 2015… et de 2014 !

Un marché plus aussi porteur

Nous sommes en 2016 et tout portait à croire jusqu’à quelques mois qu’Apple continuerait à s’en tenir au renouvellement « tic-toc » avec un iPhone 7. Mais les différentes fuites sur l’ergonomie du smartphone et les rapports des analystes financiers semblent affirmer le contraire : l’iPhone de septembre ne s’appuiera pas sur un nouveau design, mais une amélioration de celui de l’iPhone 6. L’agence de presse économique japonaise Nikkei semble confirmer cette tendance. Elle affirme qu’Apple a changé son rythme de mise à jour de ses smartphones sur une base de trois ans et non plus deux.

Les raisons de ce changement sont essentiellement dues à la très faible croissance du marché mondial, laquelle pourrait être encore plus faible que prévu, à en croire une étude d’IDC relayée dans nos colonnes cette semaine. La croissance mondiale pourrait en effet atteindre les 3,1 % et non plus les 5,7 % prévus auparavant et encore moins les 10 % de 2015. Selon Nikkei, Apple, qui aurait commandé 70 millions de pièces de son prochain modèle, n’aurait pas prévu en 2016 d’en vendre plus qu’en 2015, soit 230 millions de pièces (ce qui maintiendrait l’entreprise à la seconde place mondiale, tout de même). Ce qui revient à dire qu’il n’y aura pas de croissance pour Apple cette année. Une première depuis 10 ans.

Un manque d’innovation disruptive

La seconde raison de ce choix est la difficulté croissante pour Apple de se renouveler tous les ans, car le smartphone est désormais un produit mature. Il y a bien évidemment eu l’écran 3D Touch en septembre dernier, signe qu’il y a toujours quelques idées à explorer. Mais la majorité des nouveautés sont aujourd’hui des optimisations et des améliorations de ce qui existe déjà. Si un double capteur photo est attendu dans la prochaine phablette de la firme, cela ne révolutionnera certainement pas l’usage de la photographie sur mobile.

Faut-il donc attendre un iPhone 7 en septembre prochain ? Peut-être pas finalement. Il pourrait s’agir d’un iPhone 6SS, avec le même châssis, quelques petites retouches ergonomiques, quelques améliorations technologiques et de nouveaux services qualifiés par Tim Cook comme étant de futurs indispensables. De nombreux observateurs estiment aussi qu’Apple aurait revu sa stratégie de 2016 pour garder quelques surprises pour l’iPhone de 2017 qui sera le modèle « anniversaire » (les 10 ans de l’iPhone). L’arrivée d’un écran Amoled, un nouveau châssis et une nouvelle génération de 3D Touch serait au menu. À suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s